Gare aux crises de rire : Dés-mots-niaque, le jeu infernal

TEST JEU – Attention, voici de quoi révolutionner l’apéritif. Chez Solar, la collection Lifestyle regroupe plusieurs jeux pour passer le temps, réfléchir ou devenir fou. C’est le cas du dernier que ActuaLitté a pu tester, parmi les différentes boîtes qui nous sont parvenues de l’éditeur : Dés-mots-niaques. 

Dés-mots-niaque

 

Attention, l’abus d’alcool ne manquera pas de ralentir votre sagacité, indispensable ici… Dés-mots-niaque, comme son nom l’indique parfaitement, se joue avec un sablier. Et des cartes. Et puis, en effet, finement observé, des dés : les mots, en revanche, doivent vous sortir du cerveau. Avec une méthode des plus vicelardes…

Dés-mots-niaque, ce sont donc 55 cartes qui regroupent 550 thèmes – ne pas se soucier de la couleur violette ou verte, elles ne sont là que pour déstabiliser. Ensuite, il y a 12 dés – et pas 13, où alors on en a perdu un. Les 11 premiers affichent des lettres et un nombre de points qui est associé. Facile.
 

La méchanceté absolue révélée…

Le dernier incarne le summum de la vacherie humaine : en effet, l’objectif, on le saisit, sera de trouver des mots, en lien avec le thème choisi, et dans le temps imparti. Mais le dernier dé de couleur orange imposera que les mots en question soit commencent, soit finissent par l’une des lettres exposées sur les autres dés noirs… 

Ou, dernière option : que la seconde lettre des mots soit celle définie par les dés. Ô HORREUR ! Ô SATAN ! Ô INFÂME ! Parce que, dans ce cas de figure, fous rires, prises de tête et crises de rage sont garantis. Le déroulé est ensuite très simple : le sablier définit le temps de jeu, et chaque joueur doit hurler le mot qu’il a trouvé, en s’emparant rageusement du dé.

À la fin, on fait les comptes, en regardant les points affichés, celle ou celui qui obtiendra en premier 25 points a remporté la partie. Et en effet, on peut ajouter une variante qui impose de prendre un shot de vodka, tequila ou tout autre alcool, entre chaque manche – non pas pour le perdant, mais pour le gagnant. Histoire de troubler la partie.

Dés-mots-niaque

 

Inutile de dire que les conflits surviennent aisément : dans ce cas, on s’en remet à la démocratie, et les joueurs votent pour décider d’accepter ou refuser le mot qui a été proposé et serait donc litigieux. La mauvaise foi sera alors votre meilleure alliée, pour saupoudrer la partie d’une once de fous rires supplémentaires. 
 

Aucun doute, Dés-mots-niaque est une petite découverte dont on ne sépare plus une fois que l’on en maîtrise les rouages. Et cela vient vite. En trois parties, le jeu a été adopté à la rédaction. On peut saluer le flair de Corinne Cesano, qui chez Solar développe la gamme des jeux. 

Dés-mots-niaque – Solar – 9782263156113 – 12,90 € 
photos ActuaLitté, CC BY SA 2.0